Thérapie cellulaire : qu’en attendre aujourd’hui ?

0

Dès le début des années 2000, la thérapie cellulaire est apparue comme une nouvelle possibilité thérapeutique pour la prise en charge des pathologies cardiovasculaires avec les premiers essais chez l’homme. Quinze ans plus tard, il n’y a cependant pas encore de “médicament de thérapie innovante” (MTI) approuvé en cardiologie. Les pathologies coronaires (aiguës ou chroniques) représentent l’étiologie principale de la dysfonction ventriculaire gauche conduisant à l’insuffisance cardiaque ischémique (fig. 1). La mortalité de l’infarctus du myocarde a été améliorée, en partie grâce à une meilleure prise en charge de la phase aiguë (avec l’angioplastie primaire) et à l’évolution des techniques de revascularisation (notamment par angioplastie, avec mise en place d’endoprothèses coronaires [1]). Néanmoins, après un infarctus, le myocarde lésé est remplacé par un tissu nécrotique, et les mesures thérapeutiques les plus avancées sont encore[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fédération de Cardiologie, Pôle Cardiovasculaire et Métabolique, CHU de Rangueil, TOULOUSE.

Les commentaires sont fermés