Fibrillation atriale : à quels patients proposer une stratégie de contrôle du rythme ou de la fréquence ?

0

On peut séparer la stratégie thérapeutique dans la prise en charge de la fibrillation atriale en deux chapitres distincts : d’une part, la prévention des accidents thromboemboliques par les médicaments anticoagulants ; d’autre part, la gestion de la fibrillation sur un strict plan rythmique. Les données des essais thérapeutiques réalisés au cours des 20 dernières années montrent qu’aucune des stratégies proposées s’adressant au rythme lui-même n’a été capable de démontrer une amélioration de l’espérance de vie des patients atteints de fibrillation atriale. Une diminution de la mortalité n’a pu être obtenue qu’avec les anticoagulants. En conséquence, l’approche rythmique ne s’adresse finalement qu’à la symptomatologie, avec pour but d’améliorer la qualité de vie du patient. On dispose de deux options pour prendre en charge l’aspect purement rythmique [1] : la stratégie de contrôle du rythme ou la stratégie de contrôle de la fr[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie et de Rythmologie Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris.

Les commentaires sont fermés