Les troponines non coronaires

0

L’infarctus du myocarde (IDM) est défini comme une modification dynamique de la troponine (Tn) (au-dessus du 99e percentile mesuré dans une population de sujets sains). Cependant, l’interprétation du dosage de la Tn pour définir un infarctus de type 1 doit être associée à au moins un des critères suivants :– symptomatologie clinique ;– modifications significatives du segment ST ou de l’onde T ou l’apparition d’un bloc de branche gauche ;– l’apparition d’ondes Q pathologiques ;– à l’imagerie, preuve d’une nouvelle perte de myocarde viable ou une anomalie de la contractilité régionale ;– identification d’un thrombus intra-coronaire [1].Ainsi, l’élévation de la Tn est extrêmement spécifique de l’existence d’un dommage myocardique sans pour autant prouver son origine coronarienne. Pour l’ESC/ACC [2], il existe ainsi cinq types d’infarctus (tableau I). L’infarctus de type 2 est défini comme un infarctus du myocard[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Nouvel Hôpital Civil, STRASBOURG.

Laisser un commentaire