Quel est le bénéfice clinique net des anticoagulants oraux dans la fibrillation atriale non valvulaire ?

0

La notion de bénéfice clinique netLes recommandations les plus récentes pour la prise en charge de la fibrillation atriale non valvulaire (FANV) indiquent qu’un anticoagulant oral est justifié pour tous les patients qui ont un score CHA2DS2-VASc supérieur ou égal à 1 ou 2 [1].En d’autres termes, cela signifie qu’environ 90 % des patients avec FANV devraient être traités par anticoagulant oral du fait d’un risque d’accident vasculaire cérébral considéré comme significatif, supérieur à 1 % par an.La prise en compte du risque hémorragique avec le score HAS-BLED n’interfère pas dans la décision de traiter mais témoigne du risque qui, en parallèle, peut être associé aux traitements anticoagulants. S’il n’est pas licite de traiter les patients dont le score CHA2DS2-VASc est égal à 0, c’est parce qu’il n’y a aucun bénéfice à attendre à traiter un risque extrêmement faible d’accident vasculaire cérébral, alors qu’il existe par ailleu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Cardiologie B, Pôle Coeur Thorax Vasculaire Hémostase, Centre Hospitalier Universitaire Trousseau, TOURS.

Laisser un commentaire