Polyarthrite rhumatoïde : les éléments biologiques, diagnostiques et pronostiques utiles à la prise en charge en pratique

0

La PR affecte 0,5 à 1 % des adultes avec une incidence allant de 5 à 50 nouveaux cas par an pour 100 000 personnes, et avec une fréquence plus élevée chez la femme vers la cinquantaine.Les synovites caractérisent cliniquement la PR, maladie définie par une inflammation systémique et la production d’auto-anticorps, dont les facteurs rhumatoïdes et les anticorps anti-CCP. Le dysfonctionnement de régulation de la réponse immunitaire dans la PR dépend, en partie, de facteurs génétiques et de facteurs environnementaux comme le tabac. Outre la survenue de destructions articulaires et d’une détérioration de la qualité de vie, une surmortalité d’origine cardiovasculaire peut être observée [1]. L’objectif de cet article est de passer en revue les différents outils biologiques utiles au diagnostic notamment précoce et à l’établissement du pronostic de cette affection dans le but d’une prise en charge thérapeutique optimale et globale dès qu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Rhumatologie, Hôpital Ambroise-Paré, BOULOGNE-BILLANCOURT.

Laisser un commentaire