L’essentiel sur la VO2 en cardiologie

0

La réalisation d’une épreuve d’effort couplée à l’analyse des échanges respiratoires permet une étude précise et objective des capacités d’effort d’un sujet. La relation qui lie l’intensité de l’effort fourni (exprimé en watts ou en METS) et la consommation d’oxygène nécessaire pour fournir cet effort (c’est-à-dire le coût énergétique) sont connues chez le sujet “sain”. La consommation maximale d’oxygène (ou VO2max) peut donc être prédite de manière relativement fiable dans cette population, à partir d’une épreuve -d’effort maximale ou sous maximale sans mesure directe des échanges gazeux (lors d’une épreuve d’effort sous maximale, la fréquence cardiaque maximale est alors estimée et non mesurée). Par exemple, la formule de Hawley : VO2max = 0,01141 x PMA x 0,435 permet d’évaluer la VO2max d’un sujet sain à partir de la puissance maximale développée exprimée en watts.

Les différences observées dans cette population de sujets sains entre la VO2max estimée et mesurée sont faibles et n’ont pas de conséquence clinique. En revanche, le coût énergétique est -éminemment variable chez le patient insuffisant cardiaque [1] et chez le sportif de haut niveau. Dans ces deux populations “extrêmes” d’une part, la prédiction de la VO2max est peu fiable et, d’autre part, une imprécision de mesure peut avoir des conséquences importantes.

>>> Chez le patient insuffisant cardiaque, une évaluation précise de la tolérance à l’effort avec mesure de la VO2max va permettre une évaluation fonctionnelle et pronostique majeure et également de guider les thérapeutiques et d’en mesurer les effets.

>>> Chez le patient sportif de haut niveau, cet examen permet de sélectionner les plus jeunes en fonction de leurs capacités d’endurance, d’explorer une symptomatologie[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Réadaptation Cardiaque des Grands Prés, VILLENEUVE-SAINT-DENIS.

Laisser un commentaire