Recommandations de la Société européenne de cardiologie : quoi de neuf ?

0

Prévention des maladies cardiovasculairesSont à très haut risque les individus qui ont une des caractéristiques suivantes :– une maladie cardiovasculaire documentée par un examen non invasif ou invasif (coronarographie, imagerie nucléaire, échocardiographie de stress, échographie-Doppler des artères carotides), un antécédent d’infarctus du myocarde, de syndrome coronaire aigu, de revascularisation coronaire ou artérielle autre, d’accident vasculaire cérébral ischémique, d’artériopathie périphérique ;– un diabète sucré, de type 1 ou 2, avec au moins un autre facteur de risque cardiovasculaire et/ou une atteinte d’un organe cible (par exemple, micro-albuminurie entre 30 et 300 mg/24 h) ;– une maladie rénale sévère (taux de filtration glomérulaire < 30 mL/min/1,73 m²) ;– un risque SCORE ≥ 10 %.Sont à haut risque les individus qui ont une des caractéristiques suivantes :– une augmentation importante d’un facteur de r[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Hôpital Louis Pradel, BRON.

Laisser un commentaire