Editorial : Scanner cardiaque: Histoire d’un adolescent surdoué

0

La place du scanner dans l’arsenal des modalités diagnostiques d’imagerie est réelle et se précise au fil des années. Les limites techniques sont mieux connues et les constructeurs s’adaptent aux exigences des tutelles, notamment en termes de radioprotection.Les indications du scanner cardiaque multicoupe sont désormais mieux définies et les sociétés savantes ont émis de concert des critères d’utilisation appropriée du scanner. Le respect de ces orientations est fondamental, afin de ne pas céder à certaines tentations de dérive. Il faut garder à l’esprit que le scanner coronaire reste une technique angiographique anatomique et que les recommandations des sociétés concernant les indications de revascularisation myocardique sont claires : les indications de revascularisation doivent être guidées par la mise en évidence d’une ischémie myocardique, notamment lorsque cette ischémie est relativement étendue et que le myocarde ischémique dépasse 10 % d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Institut Cardiovasculaire Paris Sud Service d’Imagerie Cardiovasculaire par Résonance Magnétique et Scanner Hôpital Privé Jacques Cartier, MASSY.

Laisser un commentaire