L’ère des nouveaux traitements anticoagulants : réussites et challenges

0

Sur la base de l’étude RE-LY [1], l’AHA recommande désormais le dabigatran (classe IB), comme alternative à la warfarine, dans la prévention du risque thrombo-embolique lié à la FA non valvulaire [2]. L’ESC place les nouveaux anticoagulants au même rang que les AVK (classe IA) dans la FA non valvulaire avec score CHA2DS2-VASc ≥ 2 [3]. Il en est de même, mais avec un niveau IIaA, pour un score CHA2DS2-VASc à 1. Le choix entre les différentes molécules doit tenir compte de plusieurs paramètres : le patient et sa compliance (la monoprise étant associée à une meilleure compliance), l’initiation ou la poursuite d’un traitement AVK avec difficultés d’équilibre de l’INR, tout en restant très prudent chez les patients bien équilibrés.L’émergence des nouveaux anticoagulants oraux nous met face à d’autres responsabilités, comme la prise en charge d’un surdosage et/ou d’un accident hémorragique, la gestion périopératoire du traitement en cas d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Saint-Joseph-PARIS Compte rendu d’un symposium organisé par les Laboratoires Daiichi Sankyo dans le cadre de l’ESC.

Laisser un commentaire