Quand penser à une péricardite constrictive ?

0

2. L’échographie-Doppler>>> A l’échocardiographie, en première approche, les modifications se portent sur le massif auriculaire modérément dilaté, qui contraste avec des ventricules de taille normale ou diminuée. Le péricarde peut d’emblée apparaître épaissi, hyperéchogène, stratifié, mais cela est subjectif et inconstant. Les veines pulmonaires et la veine cave inférieure (VCI) sont dilatées. L’absence de collapsus de la VCI signe l’élévation des pressions de l’oreillette droite (OD). Il est classique de noter des anomalies de cinétique des parois du cœur en TM : septum paradoxal ou mouvement brutal biphasique protodiastolique, brusque recul de la paroi postérieure en protodiastole. L’écrasement inspiratoire du VG est évocateur d’une PC sévère. Il est par ailleurs possible de mettre en évidence une pseudo-onde A mitrale en FA, une ouverture prématurée de la valve pulmonaire (témoignant de l’élévation de la PtdVD).L’amplitud[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Cardiologique Haut-Lévêque, CHU de BORDEAUX.

Laisser un commentaire