Le chrome trivalent, son interêt à la ménopause et au cours du vieillissement

0

Le chrome trivalent (Cr III), élément trace reconnu essentiel en nutrition humaine [1], est un potentialisateur de l’insuline. Son mode d’action passe par une augmentation du nombre de récepteurs de l’insuline, une modification de la liaison insuline/récepteur et une augmentation de l’internalisation de l’insuline. Comme cofacteur de l’insuline, le chrome intervient également sur le métabolisme lipidique [2].L’alimentation des pays industrialisés est pauvre en chrome trivalent et les apports recommandés sont rarement atteints. De plus, une consommation importante de sucres d’absorption rapide, fréquente dans les régimes occidentaux, augmente l’élimination urinaire du chrome et aggrave les risques de déficits. Ces déficits se traduisent par une insulinémie élevée, une augmentation des taux plasmatiques de glucose, de cholestérol total, de LDL-cholestérol, de triglycérides, et une baisse du HDL-cholestérol [3].L’ensemble de ces modifications ex[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

LBFA/INSERM 884, Université Joseph Fourier, GRENOBLE.

Laisser un commentaire