Quelles sont les indications actuelles des valves aortiques percutanées ?

0

L’objectif du concept de “valve implantable par voie percutanée” proposé par Alain Cribier dès la fin des années 80 était d’offrir une solution non chirurgicale aux nombreux patients inopérables porteurs d’un rétrécissement aortique serré laissés pour compte et voués à une mort certaine rapide. Après plusieurs années difficiles de développement puis d’expérimentation animale, la première implantation mondiale a pu être réalisée avec succès à Rouen le 16 avril 2002 [1-3].

Réglementation

Actuellement, deux valves aortiques implantables par voie percutanée sont commercialisées en Europe, l’obtention du marquage CE ayant été obtenu en 2007. Il s’agit de la valve Edwards (Edwards Lifesciences, Irvine, California) et du modèle Corevalve (Medtronic, Irvine, California). Après une longue période d’attente et malgré la conclusion extrêmement favorable de la Haute Autorité de Santé rendant un niveau 1 (le niveau maximal de reconnaissance) d’“amélioration du service attendu” en décembre 2007, le remboursement vient seulement d’être obtenu en France pour l’implantation des deux modèles dans 33 centres homologués par les Autorités (texte du Journal Officiel du décembre 2009).

Rappel sur les deux modèles commercialisés et sur les techniques d’implantation

L’objectif est identique : mettre en place une valve constituée d’un stent et d’une valve au sein de la valve aortique sténosée afin de remplacer la valve native défaillante. Les deux modèles diffèrent néanmoins sur de nombreux points (fig. 1).

>>> Le modèle Edwards est constitué d’un stent relativement court, en acier, maintenant en cobalt chrome (modèle NovaFlex) et la valve[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Hôpital Charles Nicolle, ROUEN.

Laisser un commentaire