Etude multicentrique de l’ablation de sondes de défibrillateur implantable

0

M. Maytin et al. J Am Coll Cardiol, 2010 ; 56 : 646-650.But de l’étudeLes défauts de cette sonde, et notamment son risque élevé de fracture, posent la question de leur ablation prophylactique qui n’est actuellement pas souhaitée par les recommandations, les complications majeures de ces interventions étant de l’ordre de 1,4 à 7,3 %. La discussion reste cependant ouverte.MéthodesEtude rétrospective de cohorte chez 348 patients de mai 2005 à août 2009 représentant l’extraction de 349 sondes qui ont toutes pu être entièrement enlevées. Elles étaient en place depuis en moyenne 27,5 mois. La moitié étaient fracturées, 26,5 % étaient ôtées prophylactiquement et 22,8 % devaient être retirées pour infection.RésultatsDans 49,4 % des cas, il a suffi d’une simple traction et l’aide d’une gaine de contre-traction a été nécessaire dans 50,6 % des cas. En analyse multivariée, la durée d’implantation était directement lié[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire