Mise en évidence du substrat arythmogène dans les CMD et implications pour les ablations des TV hémodynamiquement instables

0

S. Nakahara et al. J Am Coll Cardiol, 2010 ; 55 : 2355-2365.But de l’étudeComparaison des caractéristiques et de la prévalence des potentiels tardifs dans les CMD non ischémiques et ischémiques ainsi que de l’intérêt d’ablater les zones responsables.Méthodes33 patients dont 16 CMD non ischémiques ont bénéficié d’une cartographie électrique épicardique (19 cas) et endocardique (33 cas) les potentiels tardifs étant définis par des voltages < 1,5 mV débutant après le QRS et les très tardifs débutant plus de 100 ms après QRS.Résultats564 +/- 449 points endocardiques et 726 +/- 483 épicardiques ont été enregistrés avec chez les ischémiques une surface moyenne de bas voltage de 101 +/- 55 cm2 et 56 +/- 33 cm2 respectivement pour endo- et épicarde contre chez les non ischémiques respectivement de 55 +/- 41 cm2 et 53 +/- 28 cm2. Les très tardifs, au sein des zones de bas voltages étaient plus fréquents chez les ischémiques aussi bien dans l’end[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire