Manipulations cervicales et risque de dissection vertébrale

0

Les dissections des artères cervicocéphaliques représentent environ 20 % des accidents ischémiques cérébraux de l’adulte jeune. Leur présentation clinique est caractérisée par la succession de signes locaux (dont les douleurs céphaliques, cervicales et le syndrome de Claude Bernand-Horner sont les plus fréquents) (fig. 1) et de signes d’ischémie cérébrale ou rétinienne qui peuvent être sévères s’il s’agit d’un accident ischémique constitué.Ces accidents ischémiques surviennent presque toujours dans la semaine qui suit l’apparition des signes locaux, mais ils peuvent survenir jusqu’à 1 mois après. Ainsi, lorsqu’on suspecte une dissection d’une artère carotidienne ou vertébrale, il est justifié de réaliser en urgence les examens complémentaires nécessaires au diagnostic afin de débuter le traitement le plus rapidement possible et de tenter ainsi d’éviter la survenue d’un accident ischémique constitué.Télécharger l’a[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Neurologie, Unité des Soins Intensifs Neurovasculaires, Hôpital Henri Mondor, CRETEIL

Laisser un commentaire