Elévation du point J dans les dérivations inférolatérales: un nouveau marqueur de mort subite

0

Chaque année en France, environ 60 000 personnes, meurent de façon brutale. Ces morts sont le plus souvent la conséquence d’une FV associée à une pathologie aiguë ou chronique du myocarde. Cependant, dans près de 10 % des cas, aucune cause ne peut être retrouvée, y compris à l’autopsie [1, 2]. Il y a donc en France une estimation de 5000 à 6000 personnes décédant chaque année sans explication ; la conclusion de l’examen médicolégal négatif est “mort naturelle”.Chez ces patients, des tests génétiques ont été effectués post mortem chez les femmes, une anomalie génétique associée au long QT peut être retrouvée dans 40 % des cas tandis que les tests génétiques sont négatifs dans 96 % des cas chez les hommes [3]. Il y a donc, particulièrement chez l’homme jeune, un nombre important de décès inexpliqués.Télécharger l’article : photo © FotoliaI – Fotolia.com[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Rythmologie et Stimulation Cardiaque, Hôpital Haut-Lévêque, PESSAC.

Laisser un commentaire