Mort subite du sportif : mise en cause du médecin qui avait établi le certificat médical

0

Les faitsL’enfant M. est né à terme en 1995, non ranimé.Parmi ses antécédents familiaux :un oncle a fait une mort subite à l’âge de 18 ans dans les années cinquante : pas d’autopsie ni d’enquête ;un cousin germain a fait un arrêt cardiaque récupéré à 18 ans : pose de défibrillateur, pas de diagnostic précis, pas d’enquête génétique.M. est jeune sapeur-pompier depuis l’âge de 12 ans et a une visite médicale annuelle avec un questionnaire médical signé par lui-même et son père.En janvier 2008, M. a un accident de ski avec PC (perte de connaissance), sans qu’il soit possible de déterminer si la PC est la cause ou la conséquence de cette chute (malaise ?). Il est hospitalisé en neurochirurgie où sont notés des épisodes d’ESV (extrasystoles ventriculaires) mais pas de TV (tachycardie ventriculaire). Le Holter effectué ne retrouve pas d’anomalie ni de trouble du rythme soutenu.Du 3 au 28 mars 2008, M. est transféré en r[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

DIJON.

Laisser un commentaire