Les anticorps monoclonaux en cardiologie : quelques notions de base

0

A la différence des autres spécialistes de médecine, les cardiologues sont peu, voire non habitués à utiliser des anticorps monoclonaux (ACM) en thérapeutique. Certains cardiologues, uniquement en milieu hospitalier, ont parfois eu recours à des traitements de courte, voire très courte durée, comme l’abciximab (RéoPro) mais, jusqu’à présent, ce type de molécule n’était pas disponible en usage prolongé et ambulatoire.Le développement des anti-PCSK9 pourrait modifier cette pratique. Ces molécules ont été développées pour diminuer le risque d’événements cardiovasculaires majeurs par une action sur le métabolisme du LDL-cholestérol. Si une autorisation de mise sur le marché et un remboursement par la solidarité nationale leur sont accordés, deux anti-PCSK9, c’est-à-dire deux ACM, l’evolocumab et l’alirocumab, pourraient être disponibles pour une utilisation potentiellement large. Quelques rappels sur ce que sont les ACM nous ont donc paru utiles[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Laisser un commentaire