Ventricule gauche et polyvalvulopathies

0

Les patients porteurs de valvulopathies multiples sont relativement nombreux : ils représentent 20 % des valvulopathies natives opérées dans l’Euro Heart Survey [1] et environ 9 % des patients de la base de données de la Society of Thoracic Surgery (STS) entre 1986 et 1995 [2]. Toutefois, peu ou pas d’études cliniques se sont spécifiquement intéressées à ces patients, avec pour conséquence un niveau d’évidence Cdans les recommandations actuelles fondées essentiellement sur des consensus d’experts. Un certain nombre de critères échocardiographiques de sévérité utilisés dans les valvulopathies natives sont pris en défaut dans ce cadre pathologique du fait des conséquences d’une des valvulopathies sur l’autre [3].La fibrillation atriale (FA) est relativement fréquente et peut compliquer l’évaluation des valvulopathies et du ventricule gauche (VG). Une bonne compréhension des mécanismes physiopathologiques et des conséquences ventriculaires [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Centre des valvulopathies, Groupement des hôpitaux de l’Institut catholique de Lille, Hôpital Saint-Philibert, Lille.

Laisser un commentaire