Revue de Presse : est que le défibrillateur automatique implantable réduit la mortalité totale en prévention primaire dans les cardiopathies non ischémiques ?

0

Question principale : est que le défibrillateur automatique implantable réduit la mortalité totale en prévention primaire dans les cardiopathies non ischémiques ?Question accessoire : est-ce que l’effet sur la mortalité totale est dépendant de l’implantation associée d’une resynchronisation cardiaque ?L’informationLe défibrillateur automatique implantable (DAI) réduit significativement la mortalité totale en prévention primaire chez les patients ayant une cardiopathie non ischémique, mêmes s’ils n’ont pas eu de resynchronisation cardiaque. La réduction de la mortalité totale n’est pas significative chez les patients ayant eu une resynchronisation cardiaque.Le DAI dans la cardiopathie non ischémique : le pour et le contrePourL’utilisation d’un défibrillateur automatique implantable (DAI) est préconisée dans la prise en charge des cardiopathies non ischémiques lorsque la fraction d’éjection ventriculaire gauche (FEVG) est inférieure à 35 %, et [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés